Benoit_Chabert_Subduction

Web_Portrait_Benoit_Chabert

Jeune designer de talent, Benoît Chabert raconte la montagne au travers de réalisations percutantes et pleines de sens. Récompensé dans plusieurs salons professionnels, dont la dernière édition de Maison & Objet, le designer basé en Savoie a tout ce qu’il faut pour devenir une valeur sûre du mobilier de montagne. Rencontre.

 

Il y a un lien très fort entre vos réalisations et le monde de la montagne. C’était important de lier les deux ?
L’association de ces univers s’est imposée comme une évidence. Mes origines savoyardes, ma jeunesse rythmée par le ski l’hiver et les randonnées en montagne l’été, mon environnement de vie face à la splendide chaine de Belledonne ont indéniablement contribué au thème de ma collection Altiligne.

Présentez-nous la table Subduction.
La table Subduction (en photo, ci-dessus) est le produit phare de la collection. Véritable hymne à la genèse de nos montagnes, elle reproduit de manière épurée la naissance d’un massif montagneux. Les tasseaux de bois se compriment et jaillissent pour former progressivement les premiers reliefs d’une montagne.

Quand on pense « mobilier de montagne », on pense à des meubles très traditionnels et imposants. A l’inverse des pièces que vous réalisez…
J’ai pour ambition de repenser le mobilier de montagne en lui faisant prendre de la hauteur pour le transformer en mobilier d’altitude. Le style montagnard actuel relève la plupart du temps d’un néo-régionalisme obsolète. L’agrément d’une simple peau de mouton sur un meuble en bois brut ne suffit plus à répondre aux exigences d’une clientèle avide d’expériences insolites. Mon objectif est d’offrir une nouvelle vision, de poser les bases du style montagnard de demain.

Propos recueillis par Loïc Martin

Retrouvez l’interview complète dans Cosy City #10, disponible courant septembre. (Liste des diffuseurs ici)

 

Tags: , ,