Agrandir, modifier, améliorer… pour vous aider dans vos travaux, des architectes, des architectes d’intérieur, des artisans nous éclairent sur des points clés. Inspirez-vous de nos idées piochées au gré de nos visites en montagne.
Par Patricia Parquet

Matériau incontournable dans les Alpes, le bois est très adapté à la rénovation. Ce matériau pérenne est capable de traverser les siècles. Nous avons découvert de bonnes raisons de le mettre en oeuvre lors d’une rénovation, à l’occasion du Salon du Bois, organisé au Pôle Excellence Bois 74 en novembre.

NATUREL, DURABLE ET RENOUVELABLE
Le bois est une ressource naturelle, un matériau renouvelable issu de forêts durablement gérées. Pas de problème de déforestation. Il lutte contre l’effet de serre à condition de l’utiliser dans la construction : un vrai piège à Co2. Privilégiez la production locale pour éviter les transports par camion. « Je garantis des constructions bois 700 ans ! Au Japon, il existe des temples en bois datant de l’an 594. Le bois, il ne faut pas le mettre juste en habillage, mais dans les structures, voire les planchers » s’exclame Dominique Molard, architecte spécialiste en construction bois formé à l’Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne et fondateur du cabinet Archipente (42).

CONFORT THERMIQUE ET ÉCONOMIE DE CHAUFFAGE
Le confort thermique est le compromis entre la température ambiante, l’humidité relative, le rayonnement des parois, l’absence de courants d’air et la qualité d’air. Parmi les questions à se poser : quels isolants me permettront d’avoir la meilleure sensation de confort thermique ? « Les isolants à base de bois et notamment la fibre de bois car elle n’offre aucune contrainte et permet de choisir n’importe quel parement », conseille Nicolas Rosset, chargé de mission au Pôle Excellence Bois 74 à Rumilly. Le bois sert à isoler l’habitation par l’extérieur et l’intérieur. On gagne quelques degrés et on revoit sa facture de chauffage à la baisse. Le bois régule également l’humidité ambiante améliorant ainsi le confort intérieur.

LA LÉGÈRETÉ, UN ATOUT EN RÉNOVATION
En rénovation, quand on rapporte de la matière à un bâtiment, il faut bien souvent renforcer les fondations. Mais avec le bois, matériau léger, ce n’est pas nécessaire. On peut greffer une partie en bois, modifier l’existant sans toucher aux fondations.

RAPIDE MISE EN OEUVRE
Les temps de chantier sont courts en montagne du fait des conditions climatiques et du rythme touristique. De plus en plus d’architectes et de constructeurs préparent l’habitation en atelier. L’une des solutions est de fabriquer d’avance les murs qui serviront pour surélever l’habitation par exemple. Avantage : la construction est plus rapide.

UN POTENTIEL ARCHITECTURAL
Moderniser une façade, ajouter une extension, réparer les menuiseries, poser un parquet, créer une mezzanine, installer un escalier en bois… le bois offre une grande capacité de création. « Grâce au bois, le champs créatif est illimité. On joue aussi bien sur l’aspect structurel que décoratif », explique Stéphan Dégeorges, responsable du pôle Architecture, Villes et Territoires au Caue de Haute-Savoie. Visible à l’extérieur, le bois s’intègre parfaitement dans un site de montagne si bien qu’une extension ou une dépendance dans le jardin peut facilement se fondre dans le paysage.

UN PIÈGE À SON
Notre confort est également lié aux bruits ambiants. L’utilisation du bois et des étoffes dans un intérieur offrent des sons plus feutrés que dans une ambiance minérale, avec la présence de pierre, de plâtre et de métaux qui répercutent les ondes sonores sans les réduire.

« UNE MAISON DOIT AVOIR UN BON CHAPEAU ET DE BONNES BOTTES »
Pour la pérennité de sa maison en bois, il faut s’assurer qu’elle possède « un bon chapeau et de bonnes bottes » autrement dit un toit bien isolé qui protège. On évite le bois au ras du sol en secteur de fort enneigement car il s’abime vite. Voilà pourquoi le chalet traditionnel possède un sous-bassement en maçonnerie ou en pierre. La construction bois nécessite d’être protégée. Comment ? « En créant des débords de toit, grâce aux porte-à-faux ou à l’aide de claustra devant une façade en bois » préconise Dominique Molard.

TROUVER DES ARTISANS IMPLIQUÉS
En rénovation, réaliser un état des lieux avant toute chose. Choisissez bien le bois à utiliser, mais aussi l’artisan chargé de le poser. Un bois mal posé perd toute son efficacité. Le meilleur moyen pour rencontrer le bon interlocuteur ? Le bouche à oreille permet de trouver un artisan impliqué. Les clients satisfaits sont toujours heureux de partager leurs bonnes adresses. Un dernier conseil : les travaux de rénovation doivent être pensés et suivis par un professionnel qui a une vue globale de tous les travaux à envisager afin d’éviter les erreurs et les mauvaises surprises. Faites-vous conseiller par un architecte.

 

Tags: ,