NoixGrenoble_01
Il y a longtemps qu’on n’avait pas parlé gastronomie sur Cosy Design… Aujourd’hui, direction Grenoble, et qui dit Grenoble, dit NOIX !

Texte : Jérôme Burdet / Photos : Bernard Ciancia et Philippe Barret
Avec la Chartreuse, la noix de Grenoble est sans doute l’un des plus beaux fleurons du terroir gourmand isérois. Depuis toujours très appréciée des consommateurs français, la noix de Grenoble fait des émules également en Europe avec plus de 62 % de la production exportée vers l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. Véritable référence mondiale grâce à son AOP (Appellation d’Origine Protégée), le fruit à coque évolue dans un contexte de forte demande de la part des consommateurs. Avec une production moyenne de 12 000 tonnes sur les 10 dernières années, la Noix de Grenoble représente un tiers de la production française.

Trois variétés pour trois fois plus de plaisir
Sous la dénomination générique « Noix de Grenoble » se cache trois variétés. La « Franquette » se reconnaît à sa forme allongée et pointue et à sa saveur très aromatique et son petit goût de noisette. La « Mayette » est une noix dont la coquille, plus fine, peut se casser à la main. Son amande est de couleur jaune clair et sa finesse en fait la noix de dessert par excellence. La « Parisienne » est la reine des noix de table. Petite et ronde et dotée d’une coquille bien ferme, elle accompagne parfaitement les fromages et répond aux petites fringales.

Santé, énergie et saveurs
À consommer sèche ou fraîche durant les quinze jours qui suivent la récolte, la noix est une bombe nutritionnelle. Bien à l’abri dans sa bogue, elle est naturellement dotée en acides gras insaturés et totalement dépourvue de cholestérol : elle est bénéfique pour le coeur et les artères entraînant la réduction du taux de cholestérol dans le sang. Source de magnésium, cuivre, zinc, potassium, phosphore et fibres, il suffit de consommer cinq noix par jour pour couvrir les besoins en oméga 3 et oméga 6.

 

Tags: , , , , , ,