On n’aménage pas une maison de vacances comme une résidence principale. L’équipe des Montagnardes l’a bien compris en repensant l’intérieur de cette maison au bord du lac d’Annecy.
Par Patricia Parquet – Photos : David Machet

Un vent de liberté souffle sur cette maison de vacances, le regard posé à la surface de l’eau bleue de la piscine, sur fond de lac et de montagne. La terrasse abritée permet de prendre ses repas sans se soucier des rayons du soleil, ni de la fraîcheur de l’automne qui pointe son nez. Une villa contemporaine dont l’intérieur est habillé de planches de bois blanc semblables aux maisons de vacances au bord de l’océan. Au sol comme sur les murs, le bois offre un aspect le plus brut possible, comme patiné par le temps.

Les propriétaires rêvaient d’un pied à terre en France, entre lac et montagne. À quelques pas du lac, ils se sont faits construire une maison de 140 m² de plain-pied, ouverte sur l’extérieur pour profiter au maximum de la vue panoramique. Ils ont fait appel au talent et au regard aiguisé des architectes d’intérieur de l’équipe des Montagnardes, dirigées par Hélène Roux « pour offrir de la respiration aux espaces et affirmer l’esprit maison de vacances ».

Se sentir en vacances

Tout commence par une entrée colorée, avec une paroi vitrée, qui nous conduit vers la pièce à vivre. Un espace généreux, sous une charpente bien mise en valeur. D’un côté, le salon cheminée et de l’autre la cuisine ouverte, avec une verrière en métal pour casser l’effet couloir et apporter un maximum de lumière. L’îlot central de la cuisine est prolongé par une table en bois, entourée d’un pêle-mêle de sièges, qui sert de trait d’union entre les deux espaces. La famille partage ses repas sur ce plateau en bois brut fabriqué par le menuisier et s’en sert parfois de bureau d’appoint.

Dans l’espace salon, les éléments du canapé sont modulables : on les bouge pour profiter de la vue sur le lac, regarder la télévision ou admirer le spectacle du feu dans la cheminée. Déclinés dans une palette de bleus et de verts, les coussins réveillent le blanc des murs et de la charpente. Cette maison offre le compromis idéal entre lac, montagne et proximité de la ville. Toute la famille apprécie les soirées dans le patio autour de la chaleur du brasero.

Dans la suite parentale, la tête de lit en bois brun sépare le coin nuit de la salle de bains. La bonne idée : ne pas la concevoir trop haute car depuis la salle de bains on ne perd pas la vue sur l’extérieur.

Derrière la maison, monsieur s’est même installé un terrain de boules, pour se sentir en vacances. Avant, le terrain accueillait trois anciens mazots, abîmés par le temps. Le propriétaire a pu en sauver un d’entre eux de la destruction afin de l’aménager en chambre d’amis, avec sa petite salle de bains. Là aussi, on retrouve au sol le grès cérame, esprit carreaux de ciment de la maison, la signature des Montagnardes. Une maison mi-lac, mi-montagne, comme les propriétaires en rêvaient.

 

Tags: , ,