Mention_le_refuge_9025_JulienAttard_0
Pour sa troisième année d’existence, le Prix National de la Construction Bois confirme son succès. 700 réalisations étaient en compétition cette année, pour lesquelles une quinzaine de « mentions » ont été décernées, dont cette réalisation retenue ici qu’il l’a obtenue dans la catégorie « aménagements intérieurs ».

Texte : Claude Trinidad – Photos : Julien Attard

Pour cet appartement des Menuires rebaptisé « Refuge », l’agence d’architectes H2O, a été invitée à réfléchir sur son réaménagement. Intégré en extrémité de l’immeuble central construit dans les années 1965, il dispose d’une triple orientation inexploitée par l’organisation originelle très cloisonnée. La demande singulière visait à résoudre l’impossible : augmenter la surface d’une pièce à vivre sans toucher aux éléments porteurs, proposer 2 salles d’eau à la place de l’unique existante, conserver le nombre de couchage, 8 lits pour 55 m², tout en préservant au maximum des circulations distincts pour chacun.

Un meuble paroi intelligent…

Mention_le_refuge_9025_JulienAttard_1Pour maximiser l’espace relativement réduit et contraint, l’agence a décidé d’inverser la perspective et de ne pas essayer de faire rentrer les meubles dans l’appartement mais plutôt l’appartement dans le meuble. Résultat : une large courbe en bois traverse la totalité de l’espace. Elle permet de réunir l’ensemble des fonctions, de dégager un grand espace à vivre et de l’orienter vers la vue panoramique sur les montagnes. Ce meuble paroi intègre dans son épaisseur une diversité d’usages du quotidien imbriqués les uns dans les autres. Des assises sont accolées à des rangements, des couchages se superposent, un coin lecture se greffe à une fenêtre intérieure, la cuisine s’adosse à une salle d’eau. C’est désormais le meuble lui-même qui fabrique l’espace ; il n’encombre plus, mais libère un espace généreux et maximise sa fonction première. Un système secondaire de privatisation des espaces de sommeil s’organisent avec des rideaux qui s’enroulent autour du mur central existant. L’espace central est traité en blanc, dans la continuité spatiale directe de la terrasse le ceinturant. Good job !

Architectes : H2O ARCHiTECTES Charlotte Hubert / Jean-Jacques Hubert / Antoine Santiard (75) entreprise bois Atelier Quinard (78) MaÎtre d’ouvrage Famille Bouchard (21) – Surface son 55 m2 • Coût total : 75 000 € HT