Le chalet Althéa se différencie des chalets savoyards traditionnels, souvent en béton, et ensuite recouverts de bois. Celui-ci a la particularité d’être entièrement construit en mélèze des Alpes du sud.

Texte : Lorène Herrero – Photos : Chalets Bayrou

A Samoëns, les couvreurs, charpentiers et menuisiers des Chalets Bayrou ont entièrement construit le chalet Althéa. Là encore, l’équipe a dû relever de nouveaux défis techniques.

Les Chalets Bayrou, qui emploient des compagnons du tour de France, créent des chalets dont la charpente structurelle et apparente constitue la signature de l’entreprise familiale. Ce chalet de 210m2 s’étage sur trois niveaux, avec quatre chambres en suite, pour une capacité de douze couchages. A quelques minutes des pistes de ski, il est dédié à la location.

A l’extérieur, le bois domine, seuls les soubassements sont habillés de pierres. L’architecture a été pensée afin de fondre le bâtiment dans son environnement. Le premier niveau est dédié à la détente, avec un spa et une cave à vin. La dernière pièce de l’étage, le dortoir, peut accueillir 6 hôtes. Tout en bois, il est composé de lits superposés simples et doubles, où chacun peut s’isoler derrière d’épais rideaux.

Un dortoir en enfilade à l’étage, toujours une merveilleuse idée dans un chalet !

 

Trois suspensions égayent la montée d’escalier avant d’arriver à la cosy mezzanine !

Un chalet qui vit, joue et s’amuse

Au dernier étage, la charpente apparente abrite une mezzanine. Ouverte sur le salon, cette plateforme est à la fois une salle de jeux et un espace télé. Pour un confort maximum, la totalité du sol est recouvert d’un futon bleu. Deux chambres mansardées complètent l’aménagement de ce dernier niveau, chacune avec ses propres couleurs.

A la fois objet design et prouesse technique, le conduit de la cheminée se soulève entièrement pour profiter pleinement de l’âtre, d’un côté ou de l’autre.

Grandeur Grand Massif

Le deuxième niveau s’ouvre sur une vaste pièce à vivre, d’une belle hauteur sous plafond. Celle-ci offre une vue magnifique sur le Grand Massif.

Un parquet en chêne recouvre le sol de toutes les pièces, afin d’unifier l’étage. Au mur, le bois domine, avec du mélèze vapo-traité à la teinte un peu foncée. De grands garde-corps vitrés laissent passer la lumière. Les espaces communs sont organisés autour d’une grande pièce ouverte, comprenant : le séjour, la cuisine, la salle à manger et la bibliothèque.

Une cheminée en métal fait office de pièce maitresse. Pourvue d’un ingénieux système d’ouverture, elle peut donner sur la pièce à vivre ou sur la chambre parentale. Les meubles de la cuisine sont noirs, une teinte également reprise pour les menuiseries en aluminium noir. Celles-ci laissent passer plus de lumière en apportant un côté contemporain. La suite parentale jouxte la pièce à vivre, et bénéficie également de la cheminée.

Dans le salon, des chaises Alki et une table Riva 1920 apportent une touche contemporaine

 

La salle de bain de la suite parentale est astucieusement séparée par un mur en vieux madriers, apportant une touche originale.

 

La touch des Frères de Seez

La décoration intérieure a été confiée à Jean Desmoulière, un ex des tissus Arpin devenu récemment fondateur de l’Atelier des Frères à Séez, en Savoie. Ce dernier a pris en charge tous les textiles du chalet : tissus, rideaux, canapés et coussins. Il a dû à la fois s’adapter au bois omniprésent, et essayer de le faire oublier.

La contrainte, pour ce bien destiné à la location, était également de proposer des textiles esthétiques et solides. Au fil des pièces, la signature de l’Atelier des Frères se dévoile à travers l’utilisation de matières naturelles avec du relief, de provenance française ou européenne. L’Atelier préfère les tissus avec une âme aux matières trop lisses.

Dans les parties communes, les coloris demeurent plutôt neutres. Au salon, l’entreprise a joué avec les lignes du chalet en concevant une double tringle sur mesure. Dans une chambre, Jean Desmoulière a repris un concept qu’il avait développé : une tête de lit plate en tavaillons de laine. L’Atelier des Frères aime jouer avec la couleur, appliquée par petites touches dans l’aménagement intérieur du chalet.

Pour les chambres sous les toits, il s’est inspiré des choix des deux enfants du propriétaire. L’une a des tonalités marron et potiron, et l’autre tire vers le bleu avec de la fourrure. Les propriétaires du chalet se sont fortement investis dans le projet. Ils ont notamment participé à la décoration en choisissant des pièces d’artistes et d’artisans de Tarentaise, sur les recommandations de Jean Desmoulière.

Dans le dortoir, les coussins en forme de têtes d’animaux sont signés Charlotte Favre. Les murs arborent des peintures de Florian Marco et des photos de Pascal Arpin. Les détails sont soignés jusque dans les dressings, avec des cintres Alphanger en mélèze recouverts de tissu Arpin. S’il vous plaît…

Des références de qualité

  • Chaises : Alki
  • Mobilier : Riva 1920 (Table séjour, salon, tabourets), Canapés (L’atelier des Frères)
  • Tissus : Filature Arpin (Canapés, rideaux, voilages, coussin)
  • Luminaires : Bocci, Ledeun, Broki, Altiligne, SLV
  • Miroir Salle de Bain : Altiligne (Benoit Chabert)
  • Literie : Colunex
  • Draps : Angel des montagnes (coton), Le Monde Sauvage (Lin)
  • Vaisselle : Angel des montagnes, Jars
  • Robinetteries : Hansgrohe
  • Tapis, coussin : Ets Dumas
  • Cintres : Alphanger • Cheminée : Piros
  • Métal : Label Métal • Couettes, Coussins : Toison d’Or
  • Coussins avec tête d’animaux : design Charlotte Favre
  • Peintures : Florian Marco
  • Photos et cadres : Pascal Arpin
  • Modelage ours : Anne Marmottan
  • Chef d’orchestre des tissus L’Atelier des Frères