Une montagne en transition !
Et mon feu d’artifice ?

S’il ne viendrait à l’idée de personne de remettre en cause la sacro-sainte descente aux flambeaux, immense succès d’animation dans toutes les stations de France et de Navarre, on peut douter d’autres opérations moins fortes en symbolique et surtout moins en lien avec l’histoire, petite ou grande, de l’univers montagne.

Quand on a assisté une fois à l’une de ces descentes aux flambeaux qui électrisent les vacanciers et illuminent les virolons des moniteurs de ski, on comprend mieux en effet pourquoi cette animation est passée au rang d’institution et qu’il ne saurait en être autrement, surtout que le flambeau a réussi sa transformation écologique en passant de la flamme, polluante comme chacun sait, à la LED super économique.

Il en est autrement du feu d’artifice ! Autant le flambeau est rattaché culturellement – et donc historiquement – à nos sommets, autant on a plus de mal à inscrire la pyrotechnie dans une quelconque lignée historique montagnarde.

Certes il faut bien souligner le passage à l’année nouvelle, mais cet événement, prévisible qui plus est, a-t-il vraiment besoin de cette pochette surprise qui va si mal avec notre époque en quête de « déconsommation » et d’attitude sobre de la part de tous ?

Pas sûr en effet que les tonnes de CO2 et de particules fines déversées dans l’atmosphère le 31 janvier dernier dans les stations ayant fait péter un feu soient bien en phase avec ce que la montagne d’aujourd’hui et surtout de demain devrait se faire fort de défendre, un territoire dépollué de nuisances de ce type.

Sur le site Savoie Mont Blanc qui affiche le programme des feux d’artifice en station, une liste qui donnerait le tournis au GIEC, on ne lit rien, en revanche, sur ces feux 2.0 imaginés par les Chinois et qui ont la particularité d’avoir abandonné la pyrotechnie, dont ils sont pourtant les inventeurs, pour des ballets de drones à couper le souffle tant ils sont innovants et propres, eux…

Peut-être même qu’un tel remplacement aurait pu donner l’opportunité à une jeune start-up de se développer sur ce créneau et boucler la boucle de ce qu’on appelle la transition.

Mais que fait la police du tourisme ?

 

Claude Borrani,
Directeur des publications

 

SOMMAIRE

 

FOCUS

  • L’intégration parfaite
  • Un camp de base pas comme les autres…
  • Williwaw, le ventilateur quatre saisons bien dans son époque

NEWS

Quoi de neuf au sommet de l’art de vivre en montagne ?

INSPIRATION

Ouvrir l’œil…

DECODAGE

Planter ses racines dans le territoire, la meilleure façon de durer

ARCHITECTURE

Refuge Oberholz, une cathédrale de bois

ART DE VIVRE

Un bijou en Haut-Adige, Italie !

COSY AU TYROL 

Innsbruck, une station dans la ville…

DÉCORATION

Hôtel MiL8 à Avoriaz, un urbain à la montagne

DESIGN 

« Ce chalet est une folie de collectionneur »

VISITE PRIVEE 1

Chalet Manasa à Courchevel

VISITE PRIVEE 2

Un immense chalet aux Houches par Nickee Dobree

CHALETS

  • Des chalets pour Février !
  • Une sélection hétéroclite de chalets un peu partout à la neige, du chalet classe, ou moins classe, mais surtout COSY.

SPAS

Un fantastique terrain de jeux

COSY BIEN-ETRE

  • Bouger, manger, dormir…
  • Et si on décrochait le pilotage automatique

COSY PRATIQUE

Le plein de bonnes idées pour rénover

CARNET D’ADRESSES