Du noir, du gris, une surface miroir comme le lac, cette maison norvégienne se fond dans son environnement. L’agence danoise Norm Architects nous offre un bel exemple de l’esprit hygge. l’intérieur et de camouflage à l’extérieur, rappelant l’importance de construire en tenant compte du lieu.

Texte par Patricia Parquet. Photos Norm Architecte

Un amas de cubes en bois, immergé dans la nature, surplombe le lac Mjøsa. Voilà à quoi ressemble cette maison, à une heure au nord d’Oslo, posée sur une colline en pente et entourée d’arbres adaptés aux dures conditions climatiques de Gjøvik. Les six cubes de tailles et hauteurs différentes sont rythmés par des façades recouvertes de lames de bois, résistant aux intempéries. Progressivement le bardage développe une patine grise argentée laissant ainsi la maison fusionner avec son environnement. Pour accentuer cette symbiose, les baies vitrées offrent un effet miroir et reflètent le lac, le plus proche voisin. Les grandes ouvertures cadencent elles aussi la façade et éclaboussent l’intérieur de lumière, si rare en hiver et si bon pour le moral des habitants.

 

C’est une maison conçue comme un jeu de six cubes en bois qui se chevauchent. Son design est sobre pour se fondre dans le paysage

 

L’ÉLÉGANCE DU GRIS ET DU NOIR

La maison en bois, avec ses 150 m2 habitables, incite à un mode de vie décontracté, apaisant, bien dans l’esprit hygge qu’ont souhaité insuffler les architectes danois. On s’y sent naturellement bien grâce au choix des matériaux de couleur claire et des textiles couleur terre. Dans l’espace à vivre, le gris clair du sol en béton se prolonge sur les murs. Contrairement à ce que l’on pense parfois, ce n’est pas une  couleur triste ; elle instaure un sentiment de zénitude et crée une atmosphère élégante et sobre. Elle convient très bien ici car la pièce à vivre est baignée de lumière. Le gris met en valeur la couleur marron du bois qui apporte la chaleur. Il fait ressortir l’encadrement des fenêtres en noir : le couple noir-gris offre une composition graphique très réussie. L’épure et la maîtrise des lignes sont bien dans l’esprit scandinave.

Les meubles, réalisés sur mesure, n’encombrent pas l’espace, mais se fondent dans le décor. À l’exception du canapé, le meuble central, le plus imposant, judicieusement disposé devant la baie vitrée, invite à se prélasser face au calme de la nature. On passe d’un cube à l’autre en franchissant quelques marches d’escalier qui marquent le changement de niveau. La circulation est fluide, sans cloison afin de favoriser le vivre ensemble.

Retrouvez cet article et bien d'autres au sommaire du numéro (Très Spécial) Cosy Mountain N°40