Quand des architectes d’intérieur en Pays de Savoie évoquent leurs goûts et leurs couleurs…

par Alice Morabito

Cécile et Samuel Bukowski,

L’EFFRONTÉE & ÉLÉMENTS

En duo à la ville comme au travail, Cécile et Samuel Bukowski signent la majeure partie de leurs projets ensemble, elle côté architecture d’intérieur et décoration, lui côté maîtrise d’oeuvre.

Leur crédo ? « Le soin du détail et l’harmonie, au coeur de [leur] travail » comme le précise Cécile. Aussi, depuis 2010, date de création de leurs agences respectives, ils ont livré nombre de projets aux finitions ciselées et sur mesure, réalisant jusqu’au mobilier, qu’il s’agisse de chalets en montagne ou de résidences sur les bords du lac. Comme cette grande maison d’époque entièrement rénovée l’an dernier à Tresserve, résidence secondaire d’un couple de néo-zélandais vivant à Dubaï, ou le cinéma multiplex que revisite actuellement Cécile, un ancien opéra, en plein coeur de Reims.

Leur atout ? Le bois notamment, Samuel ayant été, après des études en histoire de l’art, membre des Compagnons du tour de France en ébénisterie et menuiserie. Cécile, elle, connaît parfaitement les univers de la tapisserie, du design et de la décoration bien sûr, ayant un showroom qui vient d’être rénové et dans lequel sont organisées des rencontres thématiques autour d’un verre.

L’Effrontée & Éléments, 8-10, rue Albert 1er, Aix-les-Bains
l-effrontee.fr

Jade Pernoux,

LA MAISON DE JADE

Jeune décoratrice et architecte d’intérieur, Jade Pernoux a grandi dans cet univers qu’elle connaît parfaitement, sa mère, Stéphanie Godet, étant décoratrice. La Maison de Jade, showroom-boutique, c’est elle. Son père, Hervé Pernoux, est à la tête, lui, d’une société de maîtrise d’oeuvre. « Ce sont eux qui m’ont transmis le goût du métier et j’ai la chance de travailler avec eux », explique Jade. Pure Chambérienne, elle commence donc à travailler dès l’obtention de son diplôme du Cread (à Lyon), essentiellement en montagne.

« En termes de décoration d’intérieur, nous réalisons beaucoup de chalets et d’appartements et ce sur toutes les vallées », dont nombre à Courchevel. Mais aussi des maisons d’hôtes, comme celle qu’elle achève actuellement en Savoie. Sans oublier les projets de résidences hôtelières, de plus en plus nombreux, tel le Hameau de Barthélémy à la Rosière livré début 2018. Soit une résidence de 21 appartements et deux chalets, où Jade a signé toute la décoration. Avec, toujours, ce désir d’être authentique – on est à la montagne – tout en étant contemporain, n’hésitant pas à mixer les styles et les matériaux.

La Maison de Jade, 3 place Maché, Chambéry

Émmanuel Maumy et Adrien Madelon,

INDÉPENDANTS

Tous deux indépendants, c’est en duo que préfèrent oeuvrer Emmanuel Maumy, designer d’espace spécialisé dans l’architecture commerciale, et Adrien Madelon, designer graphiste travaillant sur l’identité des marques. C’est d’ailleurs sur ce terrain-là qu’ils se rencontrent en 2009. Depuis, Emmanuel, Aixois d’origine qui voyage dans l’Hexagone et Outre-Atlantique avant de se poser en Savoie, et Adrien, Chambérien, ont signé nombre de projets dans l’hôtellerie et la restauration.

Comme l’Alparena, à la Rosière, un quatre étoiles de 78 chambres comptant deux restaurants et un spa tout juste livré en février. Ou encore la brasserie Vôga Goga, à Arc 1800, qui reflète bien leur approche globale selon laquelle ils suivent un même fi l rouge entre le nom, le logo, la décoration et les volumes. « Tout doit être cohérent de A à Z » explique Emmanuel, qui apporte un soin particulier aux éclairages. Et côté tendances ? « Elle est aux lieux cosy et conviviaux, poursuit-il. Une philosophie presque plutôt qu’un style en particulier pour des lieux singuliers qui racontent une histoire. »

Bureau « Watson’s » , 235, avenue Alsace-Lorraine, Chambéry

Retrouvez cet article en longueur au sommaire du Cosy City spécial Architecture