30 000 m2 carrés entre héritage architectural et réflexion contemporaine.

Après l’ouverture de Samoëns, l’hiver dernier, le Club Med continue son développement avec pour objectif d’ouvrir un nouveau resort en montagne chaque année. En décembre 2018, le village « Les Arcs Panorama » ouvrait ses portes dans la station savoyarde d’Arc 1600. Ouvert été et hiver, le club est classé 4 tridents avec un espace « Exclusive Collection 5 tridents ». Le village dispose de plusieurs clubs enfants de 4 mois à 17 ans, d’un écosystème digital, de 433 chambres dans 3 catégories et de 3 restaurants…

 

INTRÉGRATION DOUCE

Christian Plateau, d’Atelier Cap Architecture, a réussi une intégration architecturale douce, malgré le fort dénivelé, avec un bâtiment implanté dans le sens de la pente. Son intention était de concevoir un seul bâtiment en s’inspirant des idées de Charlotte Perriand, tout en évoluant avec l’époque et les savoir-faire. Les toitures, sorte de cinquième façade, tendent à disparaître depuis les cimes selon le principe d’inscription douce sans démarcation vive avec la pente naturelle. L’atrium assure la liaison intérieure/extérieure au plus près de la nature, vers les larges terrasses qui offrent une vue panoramique. La forme circulaire du projet permet également aux visiteurs d’admirer le paysage à 360°.

 

UN VAISSEAU DANS UNE CLAIRIÈRE

La décoration intérieure a été confiée à Didier Rey de Design Studio.

« Selon le thème du village, la forêt enchante le club, le bâtiment est pensé comme un vaisseau dans une clairière. Destiné aux familles, nous avons souhaité garder nos yeux d’enfants et dérouler un conte poétique qui pourrait commencer par il était une fois. L’architecture est ouverte sur la montagne et de nombreuses vues répondent au principe de dedans/dehors. Afin de répondre aux courbes de la construction, nous avons créé des jeux de correspondances, tout en apportant un brin d’humour avec un design décontracté. Les nombreuses couleurs utilisées créent du dynamisme. Le studio a effectué un gros travail sur la lumière, avec des scintillements et des variations de différents programmes d’éclairage au fil de la journée », explique l’architecte.

La nature est présente un peu partout au sein du club : des motifs de sapin dans les chambres, un glacier avec un jeu de miroir au bar, des troncs d’arbres avec une cabane perchée dans le lobby, des biches sur la scène, des animaux des bois à la piscine, les motifs en ombres de sapin émaillant la moquette…

Retrouvez cet article bien d'autres dans Cosy Mountain #37