Courchevel_Airelles_01
Les Airelles, palace emmitouflé dans son écrin de sapins, n’a rien d’une belle endormie. Régulièrement revisitée, sa décoration est un exercice de style perpétuel : celui qui consiste à ne pas faire tomber ce « château » de contes de fée dans le Walt Disney… Sauf peut-être pour quelques heures ! Le temps de faire chavirer le cœur des petits car, ici, les enfants sont rois.

Texte : Myriam Cornu / Photos : JC Photo, Studio Bergoend

Le Palace des Airelles incarne un rêve d’enfant. Celui de Raymonde Fenestraz, la « dame blanche » qui a tout bonnement inventé le luxe à Courchevel. Ouvert en 1992 pour accueillir le Comité des Jeux Olympiques d’Albertville, ce château austrohongrois-bavarois campe un univers féerique : le camp de base de Sissi impératrice au pays des fl ocons d’or. Parcourant les Alpes pour humer son inspiration, elle a totalement imaginé la décoration et l’architecture des lieux qu’a su mettre en crayons richard Ferbach. à l’intersaison 2007, après le rachat par Stéphane Courbit, un pharaonique programme de rénovation est impulsé (pour un montant fl irtant avec les 50 millions d’euros) et l’on se met activement à la recherche d’un décorateur talentueux qui puisse ‘twister’ en quelque sorte la maison sans se substituer aux lieux.

Le résultat final ? Un hôtel qui franchit le temps allégrement. Un endroit très particulier, une atmosphère qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. « Une maison qui aurait pu être un château de contes de fées » assure Christophe Tollemer, l’architecte d’intérieur. Une maison, certes, mais de quelque 5 000 mètres carrés. Un chantier réalisé dans des délais surréalistes pour un rendu presque irréel dont le clou du spectacle, l’Appartement Privé. Cet espace inouï tire la quintessence des Airelles. « Ce penthouse de 550 m2 lovés sous les toits représente le condensé du talent de Christophe Tollemer » estime François Arrighi, directeur général des Airelles.

« Cet espace exceptionnel bénéficie des services d’un majordome exclusif et compte quatre chambres dont une Master, un salon, une salle à manger, un bar privé, un salon cinéma, un spa privé… » On peut s’y prélasser sous la douche sensorielle, le sauna ou le bain à remous, à moins qu’on ne préfère profiter de la terrasse panoramique de 150 m2 et de son jacuzzi accueillant huit skieurs fourbus.

Si l’Appartement Privé se destine à quelques happy few, les Airelles savent aussi rendre le rêve plus accessible. Le 5 étoiles Palace sert de cadre merveilleux à la cuisine réinventée de Pierre Gagnaire, qui lui a permis de décrocher les deux macarons dès 2010. En matière de gastronomie, les Airelles ont ainsi donné le « la » sur Courchevel. La cuisine traditionnelle revisitée du chef y fait la part belle aux saveurs de montagne, une cuisine servie dans un cadre pensé en hommage à l’étincelante Sissi. Son portrait trône d’ailleurs à l’entrée, faisant écho au luxe scintillant des lustres Saint-Louis et de la vaisselle Hermès.

Les Airelles ? Un décor d’impératrice, un écrin de contes de fées que l’ambiance ne vient pas dénaturer. Les patineurs glissent élégamment sur la glace réservée au Palace couvés par le valet-patineur depuis son Chalet Patineur. La calèche Hermès sillonne le village de Courchevel. Le carrousel, privatisé lui aussi, fait briller les yeux des petits. C’est qu’aux Airelles, les enfants sont rois. François Arrighi est formel : « Nos clients sont majoritairement des hommes et femmes d’affaires. Ces semaines avec leur famille sont précieuses : le séjour des petits et des grands doit être magique, il en va de notre responsabilité. » Une amusante cabane a été érigée en hauteur, dans les sapins. Pour leur bonheur, des soins spécifiques leur sont proposés au spa. Des cadeaux collector sont prévus dans les chambres en fonction de leur âge (bébé, enfant, ado), chacun a également ses propres produits d’accueil (crème hydratante et gel douche-bain aux fragrances créées spécialement par Blaise Mautin pour les jeunes résidents des Airelles). Un buffet est dressé tout spécialement, avec une décoration et une vaisselle appréciées de nos chères têtes blondes. Tout le monde est choyé, nul n’est oublié : consoles de jeux tendance et jeux d’arcade dernier cri, salle de cinéma et coin multimedia pour les ados et salle de jeux avec un véritable château-fort pour les plus jeunes ! Les Airelles, une certaine idée du luxe… quel que soit son âge.