Pour célébrer l’année 2012 qui consacre la ville de Helsinki comme capitale mondiale du design, l’Institut finlandais accueillait en début d’année une exposition de meubles dessinés par les plus importants designers, artistes et architectes finlandais. Des pièces aussi illustres que celles d’Akseli Gallen-Kallela, Timo Sarpaneva ou Eero Aarnio ont été présentées pour la  première fois au public. Tous ces meubles sont à présent réédités par Antti J. Kallio et Design & Art Management Finland Oy, LTD.

 

Les designers finlandais ont des noms à coucher dehors, mais quel talent ! Il en est ainsi avec Akseli Gallen-Kallela (1865 – 1931) considéré comme l’un des piliers du mouvement art nouveau et du design finlandais. Pour illustrer ce moment de la création mobilière, et à l’occasion de l’exposition « Une passion finlandaise » présentée au Musée d’Orsay au printemps 2012, un tabouret conçu pour  le pavillon était exposé aux côtés d’autres oeuvres oubliées ou redécouvertes récemment.

Finnish style
On a pu ainsi découvrir les meubles du designer Timo Sarpaneva (1926 – 2006) qui n’avaient jamais été exposés auparavant car ses dessins de pièces créées dans les années 1970-1971 ne furent découverts que récemment. Aujourd’hui, ces dessins d’une chaise et d’une table à structure tubulaire viennent d’être révélés.
La collaboration du designer de mobilier Yrjö Kukkapuro (1933) et du sculpteur Kimmo Pyykkö (1940) est un projet amusant, à la croisée  des genres. Alors qu’un prototype de chaise réalisé par Kukkapuro avait échoué chez le ferrailleur, Pyykkö l’intégra dans  l’une de ses oeuvres d’art. Maintenant que cette chaise est rééditée  pour la première fois, le relief de Pyykkö est accroché au-dessus, comme touche finale.

Enfin, le décorateur d’intérieur, designer et professeur Eero Aarnio (1932) dessina en 1970 une chaise massive en acier pour l’américain Charles Stendig. La chaise fut photographiée pour la couverture d’un magazine finlandais de décoration intérieur avant  d’être envoyée aux États-Unis. Malheureusement, elle disparut pendant le voyage. Aujourd’hui, 40 ans plus tard, une revanche a été offerte à Aarnio.