La limite de hauteur imposée du faîtage du chalet mitoyen existant a donné lieu à un jeu de niveaux qui enrichit la proposition spatiale : des passerelles en escalier permettent de rattraper les différences de niveaux entre les nouveaux planchers et ceux du chalet existant.