Implanté à Saint-Martin-de-Belleville, en Savoie, ce chalet cache bien son jeu. De l’extérieur, on n’imagine pas que le bâtiment abrite de grands volumes obtenus en creusant le sol. On vous explique comment cette ancienne étable a été métamorphosée par l’agence d’architecture d’intérieur Amevet, en partenariat avec Promojay.

Dossier par Patricia Parquet / Photos : Philippe Gal

Avant / État des lieux

L’objectif était de transformer l’ancienne étable en un chalet de 200 m² déployés sur cinq niveaux. Le bâtiment, centenaire, microfissuré et sans entretien pendant des dizaines d’années, a nécessité de lourds travaux.

Après / Les solutions

Ce qu’il reste de l’ancienne étable

Afin de respecter l’histoire du lieu, les architectes d’intérieur ont cherché à valoriser des éléments qui ont su traverser le temps. La porte de la grange a été conservée ainsi que les enduits de façade.

Points faibles et problèmes les plus délicats à résoudre

  • Une faible emprise au sol du bâtiment : 50 m2 seulement. Les propriétaires, un couple d’Anglais, voulaient suffisamment de surface pour installer un Jacuzzi©, un sauna et une salle de gym.
  • Les travaux de reprise en sous-œuvre. Un niveau complet a été creusé dans le sol. De nouvelles fondations ont permis de sécuriser le bâtiment.
  • La promiscuité avec les bâtiments autour, avec peu d’espace pour intervenir. Des autorisations spéciales ont été nécessaires pour apporter la grue.

Les points forts de la rénovation

  • Pour gagner de l’espace et du volume, le sous-sol a été creusé et le toit rehaussé de 50 cm.
  • L’organisation de l’espace. Le premier sous-sol abrite le Jacuzzi©, le sauna et la salle de fitness. Le deuxième sous-sol : deux chambres avec salles de bains et un ski room. Le rez-de chaussée : l’entrée, deux chambres avec salles de bains. Le 1er étage : un salon de détente, une chambre avec salle de bains. Et le dernier étage, la cuisine, la salle à manger et le salon. La pièce à vivre, située sous le toit à la place des combles, bénéficie d’une belle charpente apparente et d’un maximum de lumière naturelle.
  • Le choix des matériaux. Le bois, majoritairement du mélèze, domine. La charpente en mélèze brossé est lasurée pour offrir un aspect vieux bois. Le vieux bois se retrouve également en sous-face de toiture et dans les portes. La lauze, pierre typique de montagne (fortement conseillée par le Plan local d’urbanisme), recouvre le toit. Un mur en pierre habille la cage d’escalier, visible grâce à un garde-corps en verre transparent.
  • La conservation d’éléments d’origine. Les ouvertures, l’ancienne porte de grange et l’enduit extérieur ont été sauvegardés.
  • L’intervention des Bâtiments de France. Ils ont eu un droit de regard sur les travaux. Avant le dépôt du permis de construire, l’architecte conseil de la commune a été consulté. La commune souhaite absolument garder le caractère authentique de Saint-Martin-de-Belleville et l’homogénéité des bâtiments anciens.

augmenter l'espacer chalet saint martin de belleville savoie

Astuces

  • Gagner en lumière. La pièce de vie a trouvé sa place au dernier étage pour capter la vue et le maximum de lumière. Des enduits de couleur claire habillent les murs pour ne pas assombrir les pièces et notamment les chambres de taille réduite.
  • Ne pas encombrer les petits espaces. Dans les chambres de petite taille, le sol est recouvert d’un bois de couleur moyenne. Peu de meubles encombre l’espace. La solution : mettre l’accent sur la tête de lit (éviter le tout hauteur quand l’espace ou la hauteur sont restreints). Un miroir agrandit visuellement l’espace.
  • Éviter les radiateurs. Le chauffage au sol, avec circulation d’eau chaude, a été la solution choisie. Prévoir un revêtement de sol compatible. Ici du parquet massif. • Miser sur les portes. Elles sont toutes en vieux bois pour rappeler l’origine du bâtiment. Dans la suite parentale, des portes coulissantes donnent accès à la salle de bains, sans encombrer l’espace.
  • Offrir de la transparence. Le garde-corps en verre (ceinturé d’un profil en aluminium laqué en noir mat) laisse passer la lumière dans la cage d’escalier et valorise le mur en pierre.
  • Panacher les couleurs des chaises pour animer le coin repas.
  • Valoriser la cheminée. Elle est suspendue à la charpente et repose sur un socle en pierre en granit. Deux assises sont prévues à l’extrémité de la cheminée pour profiter du spectacle de la flamme au plus près.
  • Privilégier les plans horizontaux dans la cuisine. Dans la cuisine ouverte, les architectes d’intérieur ont travaillé les lignes horizontales car les volumes ne sont pas hauts. Les rangements bas sont privilégiés. Le but : ne pas asphyxier la pièce.
  • Souligner d’un trait noir. Le noir se marie bien avec le vieux bois. On retrouve cette teinte dans tous les accessoires : encadrement des miroirs, robinetterie, poignées de porte.
  • Faciliter les rangements dans le ski room. La bonne idée : le coffre-banc et les niches avec ou sans panier pour poser ses affaires. Un espace très fonctionnel avec du bois résistant (sapin) pour supporter les coups de skis.